Le SNEP a dévoilé les chiffres du marché français de la musique enregistrée. Si la croissance se poursuit une troisième année consécutive, elle se tasse à 1,8% alors que le marché mondial affiche une hausse approchant les 8%.

Suite à ces résultats, le Syndicat national des éditeurs phonographiques (SNEP) affiche à la fois son optimisme et sa prudence. Après 2 années de croissance à 5.4 % en 2016 et 3,9% en 2017, cette nouvelle progression de 1,8%, qui porte le marché total à 735 M€, est à la fois jugée modeste et encourageante. "La dynamique de la production est là, estime le syndicat, mais les nouveaux modèles économiques s’installent au rythme de l’évolution des usages qui sont la clé de cette pérennité".

Le fait marquant de l’année 2018 est que, pour la première fois en France, le chiffre d’affaires généré par le numérique a dépassé celui des ventes physiques et réalise désormais 57% des ventes globales.

Lire la suite sur irma.asso

Détails des prochaines sessions

Du au