Les connexions solidaires : pour un accueil inclusif en bibliothèque

Fil de navigation

Les Presses de l’enssib ont fait une place, depuis 2016, à une collection d’ebooks gratuits, nommée La Numérique. L'ouvrage, Les connexions solidaires d’Emmaüs Connect : de l’enquête anthropologique aux interfaces inclusives, rend compte de la double étude menée par la fondation Emmaüs Connect et WeTechCare : « Les pratiques numériques des jeunes en insertion socioprofessionnelle » et « Les travailleurs sociaux, médiateurs numériques malgré eux ». Vous trouverez dans cet ouvrage des exemples d'actions significatives qui entreprendre une approche inclusive dans les espaces numériques en bibliothèque.

Les potentialités du numérique se fraient parfois un chemin difficile

Remplaçant le guichet unique par les écrans multiples, la dématérialisation des services publics français a amplifié le sentiment d’insécurité des plus isolés, mettant parfois en péril l’accès à leurs droits. Pour tenir les deux bouts de la chaîne – la solidarité et le numérique, le mouvement Emmaüs, « engagé et militant en faveur d’une société plus humaine et plus juste », a renforcé ses actions sur le front de l’exclusion depuis 2015 avec la structure Emmaüs Connect. Son programme Connexions solidaires comprend notamment la réalisation d’études sociologiques et de sites web pédagogiques, à travers l’association partenaire WeTechCare. Cet ouvrage présente les deux principales enquêtes qui ont contribué à la conception de deux de ces plates-formes web – ClicNJob, dédiée à l’insertion professionnelle des jeunes éloignés de l’emploi en France, et les Bons Clics, qui initient à des parcours web efficaces pour gérer ses démarches en ligne, vivre mieux et moins cher, etc. Au-delà de la nécessité de ces interfaces plus inclusives, les deux enquêtes anthropologiques présentées dans ce livre font entendre l’urgence d’un accompagnement humain dédié et conséquent, selon le principe simple de « qui dématérialise doit former les usagers ».

Une administration dématérialisée, mais pas forcément connectée

« Nombreux sont les acteur.ice.s de la médiation numérique qui se retrouveront dans la vingtaine de propositions qui concluent cette étude, et constituent un éclairage d'actualité utile à toutes celles et ceux qui s'attachent à ce que la transformation numérique n'aggrave encore plus les inégalités mais soit, à l’inverse, synonyme d'inclusion et de pouvoir d'agir de chacun.e. » Michel Briand

Pour cinq millions de citoyens qui cumulent précarité sociale et numérique, la numérisation représente un facteur d’exclusion supplémentaire : une double peine pour des mères célibataires devenues subitement dépendantes des compétences numériques de leurs enfants, pour des personnes âgées isolées, pour des travailleurs peu qualifiés et des jeunes en recherche d’emploi. Certains citoyens, en situation d’illettrisme par exemple, auront d’ailleurs toujours recours au guichet. Soulignons que la précarité numérique est protéiforme : difficultés d’accès liées à la bancarisation des personnes et au coût des équipements, méconnaissance des opportunités qu’Internet peut offrir, démotivation ou défiance face à un clavier… sont autant de freins à l’inclusion numérique – et donc sociale – des plus fragiles.

Notice bibliographique

Les connexions solidaires d'Emmaüs Connect. De l'enquête anthropologique aux interfaces inclusives /Emmaüs Connect ; préf. de Michel Briand. – Villeurbanne : Presses de l’enssib, cop. 2017. – 1 vol. (192 p.). – (La Numérique ; ISSN 2492-9735)

ISBN PDF : 978-2-37546-066-5. gratuit ISBN EPUB : 978-2-37546-067-2. gratuit

Dewey : 361.75

Rameau : Emmaüs France Jeunesse -- Travail – Enquêtes Jeunes internautes -- Enquêtes Solidarité Programmes d’action positive Société numérique Technologies de l’information et de la communication – Aspect social Éducation aux médias

Lien vers l'ouvrage au format pdf

Présentation sonore du livre (11:27)