Fil de navigation

AlphonseAlphonse, un pré-ado parisien quitte ses parents car sa mère est hospitalisée durant l’été 1964. Il découvre alors la famille du frère de son père dans le Nord de la France.

Mohamed, le vrai prénom d’Alphonse, fait connaissance avec ses cousins et cousine et se lie d’amitié avec Théo, un juif polonais qui vit avec sa grand-mère, rescapée des camps nazis. Mohamed-Alphonse tombe amoureux d’Annabelle, tandis que Théo se pâme pour sa cousine, Juliette, elle-même dans les bras d’Edouard, petit chef de bande et grand frère d’Annabelle. Un soir, Théo décède par la faute d’Alphonse. Du moins c’est ce qu’il croit.

Un très beau roman sur la différence (culturelle, religieuse,…), l’amour, l’enfance et l’adolescence. Les querelles et déboires de ces adolescents sont racontés du point de vue d’Alphonse, avec une grande justesse et finesse. Une très belle écriture, un roman fluide dans lequel on plonge sans difficulté.

Dans notre catalogue

Sylviane, Médiathèque de Sérent