G.A.R.I. !

Envoyer Imprimer

321372

1974, cinq groupes d’activistes antifascistes et anarchistes de Toulouse et Paris s’unissent pour fonder le Groupement d’Action Révolutionnaire Internationaliste (G.A.R .I.)

Leur but, mener des actions (sous-entendu illégales et terroristes) afin de faire libérer les prisonniers politiques du régime Franquiste et de lutter contre celui-ci. C’est ainsi qu’ils enlèvent Balthazar Suarez, PDG espagnol d’une banque de Bilbao située à Paris.

Les principaux acteurs de cet enlèvement témoignent ici de son organisation, de sa réalisation jusqu’à son dénouement. Amateurisme et combats d’activistes, violence de l’acte et volonté de justice, ce sont ces paradoxes que les protagonistes ont la franchise d’exposer. Le spectateur est constamment tiraillé entre l’empathie et le dégoût envers ces gauchistes qui souvent pour la première fois, à part un certain Jean-Marc Rouillan, passent du côté de l’action terroriste.

Heureusement, cet enlèvement aura un dénouement heureux pour l’otage. Et c’est bien parce le G.A.R.I. a su ne pas tomber dans la violence aveugle que nous les avons oublié aujourd’hui. C’est pourquoi ce documentaire est indispensable à se souvenir de la petite histoire dans la grande de cette époque.

Erwan

 

 

L’interview du réalisateur par France Culture en podcast (5 mn)

Auteur(s) Réglat, Nicolas (Réalisateur film) (Scénariste)

Titre(s) G.A.R.I ! / Nicolas Réglat, réal.

Editeur(s) Le-loKal Production .

Résumé Espagne, 1974. Cinq membres du Mouvement Ibérique de Libération (M.I.L.) risquent d'être condamnés à mort par la justice franquiste. En France, plusieurs groupes d'activistes décident d'unir leurs forces dans un réseau appelé Groupes d'Action Révolutionnaires Internationalistes (G.A.R.I.) et organisent l'enlèvement de Balthazar Suarez, directeur de la banque de Bilbao à Paris, qui doit leur servir de monnaie d'échange.

Notes La part des pirates, bande-annonce.

Sujet(s) Anarchisme Espagne

Indice(s) 320.57

Plus d'informations