Fil de navigation

shameless couv2Depuis que sa femme Monica s'est enfuie, Frank vit seul avec ses 6 enfants. Mais Frank n'est pas vraiment un modèle parental idéal : menteur, lâche, odieux, sale et surtout très alcoolique, il vit de la pension de sa tante enterrée dans le jardin. Son occupation principale : profiter du système pour se saoûler, avant de s'écrouler quelque part par terre.

Pour pallier à ses défaillances parentales, c'est sa fille aînée, Fiona, 20 ans, qui gère la maison, en travaillant jour et nuit pour payer les factures, lavant le linge, préparant les sandwichs et changeant les couches du petit dernier. Tout est bien huilé dans ce quotidien chaotique jusqu'à l'arrivée du beau Steve qui donne à Fiona des envies d'évasion...

Si vous aimez les familles politiquement correctes dégoulinantes de bons sentiments, passez votre chemin : voici la famille la plus dysfonctionnelle et déjantée du petit écran !

Remake US très réussi d'une série britannique, Shameless va loin dans le trash et l'humour noir. En effet, le comportement totalement irresponsable et les magouilles de leur père amènent ses enfants à multiplier débrouillardise et arnaques pour survivre. Frank, lui, est imprévisible, vole l'argent des factures et abandonne totalement l'éducation des enfants à Fiona.

Dans Shameless, la fin justifie les moyens et rien ni personne n'est épargné ! Mais peu à peu, au milieu d'un quotidien axé sur la survie, apparaissent finalement des valeurs fondamentales de solidarité familiale qui font la force et la résilience de cettre fratrie.

Côté réalisation, c'est dynamique et fluide, ça déménage ! Il se passe toujours quelque chose. Les personnages sont travaillés et bien joués, l'extraordinaire William H. Macy, déjà vu dans Fargo, campant un Frank Gallagher qu'on adore détester. Même le doublage français colle parfaitement.

Résultat : la série fonctionne très bien, est toujours surprenante, très drôle et franchement jouissive. Les membres de la famille Gallagher deviennent les amis qu'on a hâte de retrouver au fil des épisodes.

Anne-Cécile

Shameless / John Wells (showrunner), Showtime, 2014 (pour la saison 1).

Dans notre catalogue