Fil de navigation

mes deux allemagne couvUn collègue de Lilly, la narratrice, lui dit dans le prologue : « Déménager de RFA en RDA avant la chute du mur, c’est du jamais vu ! ». Et voilà Lilly qui se plonge dans les souvenirs de cette triste année 1988 où sa mère est morte d’un cancer. Son père étant décédé quand elle était petite, son « beau-père » français ayant déjà pris ses distances, elle se retrouve seule avec ses 13 ans à Hambourg, où l’assistance sociale la place en pension, en attendant de lui trouver une famille d’accueil.

A l’enterrement de sa mère, elle fait la connaissance de sa tante Marlene qu’elle ne connaît que de nom, car elle habite à Iena, petite ville de province de RDA, de l’autre côté du mur. Pour Lilly, c’est une rencontre foudroyante, un moment de joie et de sérénité dans l’océan de tristesse et d’incertitude où elle se trouve.

Elle n’est plus seule, elle a une famille, qui plus est chaleureuse et aimante. Mais Marlene doit retourner auprès des siens de l’autre côté.

Alors Lilly rejoindra sa seule famille, mur ou pas, quoi qu’en dise les autorités des deux bords, même s’il faut passer clandestinement, dans l’autre sens. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle n’est pas la bienvenue pour tout le monde…

 

Roman à tiroir, puisqu’il débute par un long flash-back de cette Lilly adulte qu’on retrouve préado en pleine crise familiale, puis est parsemé de l’histoire de ces deux sœurs dont la plus jeune finira par passer à l’ouest, Mes deux Allemagne est aussi un documentaire fusionné dans une très bonne comédie dramatique. Sous la simplicité de son vocabulaire (c’est en fait la Lilly préado qui se raconte et raconte sa mère), la narration entremêle histoire intime et description d’un régime dictatorial omniprésent. Car c’est bien les interdits de cette société intrusive qui fabriqueront les secrets de famille que Lilly fera involontairement révéler. Entre débrouille et résistance, entre rire et larmes, elle décrit deux sociétés qu’un seul peuple habite.

Destiné aux ados qui n’ont de cette époque qu’un très vague notion, Mes deux Allemagne est bien plus qu’un roman instructif, mais bien une Histoire avec un grand H, qui rappelle que la grande ne se fabrique pas sans les petites.

Erwan

Mes deux Allemagne / Anne C. Voorhoeve - Bayard jeunesse, 2010.

Dans notre catalogue