Fil de navigation

L affaire Jennifer JonesUn jour Jennifer Jones avait presque 11 ans et a tué sa meilleure amie. Elle a été jugée et placée en centre de détention pour mineur.

Aujourd’hui Jennifer Jones a 17 ans et elle est libre. Elle ne s’appelle plus Jennifer Jones mais Alice Tully. A part Rosie et la justice, personne ne connaît sa nouvelle identité. Alors Alice cherche a se faire une vie et attend le mois de septembre pour rentrer à la fac étudier l’histoire. Elle a un nouveau foyer chez Rosie, un travail d’appoint et même un petit copain.

Pourtant Alice n’a pas oublié, parce que la presse à sensation n’a pas oublié, parce que sa mère n’a pas oublié, parce qu’elle n’oubliera jamais.

Au delà d’être un roman sur la réhabilitation, « L’affaire Jennifer Jones » s’attarde sur le processus social, affectif et psychologique qui pousse une gamine à commettre un geste irréparable. Il pose aussi la question du jugement populaire face à l’indicible. Si le lecteur découvre au fil des pages qu’Alice a parfaitement le droit à une vie d’adulte normale, qu’en est-il des médias et du citoyen lambda, plus prompts à juger qu’à comprendre ?

 

Roman de peinture sociale réaliste et dure, utilisant le flash-back comme narration, il décrit la tension familiale et la tristesse d’une fillette qui à leur point culminant se transformeront en colère dévastatrice. Anne Cassidy dresse aussi le portrait d’une jeune femme fragile et réservée, devenue trop tôt adulte, que le pouvoir médiatique n’épargne pas. Alice découvrira que la liberté ne s’acquiert pas seulement à la sortie d’une prison.

Erwan

 L’affaire Jennifer Jones / Anne Cassidy - Milan, 2006.

Dans notre catalogue