Fil de navigation

the dandy warholsOn les disait perdu : Zia la claviériste serait devenue agent immobilier. Courtney Taylor-Taylor est dépressif… On en passe et des meilleures.

Les faits sont que le groupe a créé son studio « LOdditorium », et que ce dernier a été le creuset de fabrication de leurs cinq albums depuis 2004.

Mais sortir des productions hors de chez les majors signifie moins de visibilité publique.

Pourtant, depuis les succès de Thirteen tales from urban Bohemia (2000) et de Welcome to the monkey house (2003), les Dandy Warhols n’ont jamais cédé à la facilité. Toujours adepte d’une pop acidulée et psychédélique, ils ont parfois effacé les guitares et préfigurés le revival 80.

 

Ce Why you so crazy renoue avec le potentiel tubesque qu’ils possédaient au début des années 2000 en y ajoutant une dimension country qu’on ne leur connaissait pas encore (Motor City style, Small town girls, Sins are forgiven et Highlife, où pour la première fois Zia se met au chant). Mais un titre comme Be alright reste dans la marque de fabrique entêtante des quatre de Portland.

Plus sombre que leurs productions précédentes, ce disque est, dira le chanteur Courtney, un reflet de l’époque. Le groupe célèbre en 2019 son quart de siècle et cet album se démarque fièrement comme un emblème.

Erwann

Why you so crazy / Dandy Warhols, – Dandy Warhols ; 2018.

Dans notre catalogue