un bonheur que je neLaura est une jeune mère célibataire de deux enfants : Ben, 15 ans, et César 6 ans. Son petit dernier est atteint d’autisme, ce qui a de grandes conséquences sur la vie de cette petite famille. Laura se bat au quotidien pour que son fils puisse s’intégrer dans une société inadaptée pour les personnes atteintes de ce type de handicap.

Samuel le Bihan nous offre le portrait d’une femme battante qui lutte, parfois au péril de sa sécurité, pour que le trouble autistique soit compris et reconnu par la population et les pouvoirs publics.

C’est un réel plaisir de suivre le parcours de cette maman qui fait tout ce qu’elle peut pour rendre la vie plus douce à son petit garçon.
En tant que père d’enfant autiste, l’auteur incorpore de son vécu dans le récit. Le réalisme poignant de cette histoire va droit au cœur et permet, par des mots justes et précis, de faire découvrir au lecteur toute la complexité de ce trouble neurologique.

Ce roman est une ode à l’acceptation de la différence, une tranche de vie poignante qui ne laisse pas indifférent.

Valentin

 

Un bonheur que je ne souhaite à personne / Samuel Le Bihan - Flammarion, 2018.

Dans notre catalogue