Moi, Tonya

Fil de navigation

Moi Tonya1994, un fait divers choque le monde du sport : l'agression de la patineuse Nancy Kerrigan qui serait commanditée par sa rivale Tonya Harding. Le réalisateur Craig Gillespie en fait une oeuvre moitié-documentaire, moitié-comédie grinçante, bourrée d'humour noir et de personnages savoureux : la mère toxique, l'amoureux moustachu violent, le pote mythomane... Les personnages et la réalisation font diablement penser aux frères Cohen.

Au-delà de "l'affaire", c'est un magnifique portrait de femme qui tente de survivre dans un monde qui n'est pas le sien. L'actrice Margot Robbie réhabilite une Tonya Harding oscillant entre violence et fêlures, entre rêves et désillusions. Enfin l'attention portée aux détails est bluffante, tant les scènes du film sont identiques aux scènes réelles passant en boucle à la télévision à l'époque.

Drôle, trash et passionnant.

Anne-Cécile

 

Dans notre catalogue