Coups de coeur

Fil de navigation

Coups de coeur

Coups de coeur

Paul1Le nom de Paul ne vous dira peut-être rien, mais chez nos cousins québecquois, c'est une star ! Il s'agit de l'alter ego en bande dessiné de Michel Rabagliati, à travers lequel il nous raconte ses souvenirs de jeunesse.

Tour à tour ado tourmenté, dessinateur débutant, chef-scout ou futur papa, Paul pose sur sa vie un regard tendre et amusé. Le dessin est simpliste, en noir et blanc; l'histoire est celle de tout le monde, celle du quotidien. La grande force de cette bande dessinée, c'est le point de vue de Paul, spectateur bienveillant, qui transforme les petits évènements de sa vie en joies simples.

El NdjoumLe raï, la musique de la liberté, est de retour avec Sofiane Saidi ! Surnommé « Le prince du raï 2.0 », Sofiane est originaire de Sidi Bel Abbès et débarque à Paris à l’âge de 18 ans où il vit aujourd’hui.

L’album est le fruit de la rencontre avec le collectif lyonnais Mazalda aux multiples influences.

Le résultat ? Un melting pot musical où les cuivres rencontrent les cordes et les percussions sur des sonorités arabisantes, le tout transcendé par la voix de Sofiane qui monte jusqu’aux étoiles… (El Ndjoum :  L’étoile)

the train8 juin 1968 : un train ramène de New-York à Washington le cercueil de Robert Kennedy, candidat démocrate assassiné. Fusco, photographe professionnel monté dans le train, prend des centaines de photos d’Américains venus assister au passage de celui qui aurait pu devenir leur président.

2008-2017 : Rein Jelle Terpstra, artiste hollandais, redécouvre ces photos. Par les réseaux sociaux, il retrouve les gens photographiés en 1968 et collecte les photos qu’eux-même ont pris du train.

2009 : Philippe Parreno, artiste français, poursuit l’expérience en reconstituant avec des figurants par la photo et la vidéo des scènes entières photographiées par Fusco.

ringardVoici Harbet.

Harbet porte depuis toujours avec bonheur un bonnet chaud et douillet, tricoté par sa mamie. Mais un jour, horreur, le voilà décrété « Ringard ! »

Harbet n’a alors de cesse de suivre la mode pour ne plus l’être, ringard, et arbore les couvre-chefs les plus audacieux. Mais la ringardise en balaye une autre dans un interminable cercle vicieux … dont Harbet va savoir se sortir intelligemment.

ElephantUn triste matin de gueule de bois, Schoch, un sans-abri, découvre à ses côtés, une petite éléphante rose et luminescente. Une hallucination ?

Non l’animal est bien réel.

Vers où nous mène, une nouvelle fois, l’écrivain suisse Martin Suter ? A travers des histoires improbables, il n’a pas son pareil pour dénoncer les dérives de notre société. Cette fois-ci, il s’attaque aux manipulations génétiques guidées par l’appât du gain et en fait un thriller mené tambour battant.