herederos

Cela commence avec un écran noir, juste le son des grillons, une femme qui chante une berceuse. Puis la montagne mexicaine, paisible, des enfants qui courent : ils vont au travail.

 

Pauvreté et labeur, c'est là l'héritage de ces mômes. Pourtant pas de misérabilisme ici. Au contraire il se dégage de ces images de la poésie, un grand calme: les gestes du travail se succèdent jours après jours, de générations en générations. Et c'est là la grande force de ce film : un montage extrêmement travaillé, peu de dialogues, aucun commentaire. Le poids d'un quotidien immuable s'impose, comme une fatalité. Un documentaire fort et beau.

 

Françoise

 

 

 

 

 

{dailymotion}xkkixe{/dailymotion}

 

Pour en savoir plus:le site du film Los HerederosOPAC Détail de notice