carre35Bientôt l'édition 2019 du Mois du Doc qui va fêter ses 20 ans, c'est l'occasion de voir ou revoir 12 films de la sélection Morbihan 2018 disponibles en DVD à la MDM

 

Au pied de la lettre

Marianne Bressy, France, 2017, 75min

« À certains moments dans ma vie, je me suis senti tellement dépassé que j’étais presque comme à genoux devant les mots, tellement ils étaient obscurs, tellement ils devenaient sacrés aussi, tellement la peur de ne pas les connaître me tétanisait. »

Aujourd’hui Gérard sait enfin lire et écrire, pourtant le vie continue d’être angoissante. Comment exercer un métier ? Devenir père et transmettre ? S’aimer ? Ce film témoigne de sa quête d’identité. C’est le récit de son cheminement. Un voyage intérieur pour exister.


Bienvenue Mister Chang

Anne Jochum et Laëtitia Gaudin Le Puil, 2017, 52min

Le 26 février 1982, Lanvénégen accueillait 21 réfugiés laotiens. En 1975, ils avaient fui la guerre du Vietnam et la répression communiste. Réfugiés d’abord dans les camps de Thaïlande, ils avaient ensuite choisi la France pour terre d’asile. Trente cinq ans plus tard, Laëtitia Gaudin Le Puil a retrouvé sa copine d’enfance Maryse Chang. Ensemble, elles ont bousculé les mémoires. La famille de Maryse appartenait au peuple hmong. Elle s’est confiée : née en France, l’histoire tragique de ses parents lui était jusqu’alors méconnue. Alors, devant la caméra, Monsieur et Madame Chang racontent. Ils lui transmettent. Une parole rare, commune aux douloureuses histoires d’exil.

Braguino

Clément Cogitore, France, Finlande, 2017, 49min

Braguino est un voyage photographique et filmique à la recherche d’une “communauté impossible”, recluse au cœur de la forêt en Sibérie. Au milieu du village : une barrière sépare les Braguine et les Kiline. Vivant recluses en autarcie au bout du monde, les deux familles se sont brouillées, se haïssent et refusent depuis plusieurs années de se parler. Entre la peur des bêtes sauvages, du feu qui détruit tout, et la joie offerte par l’immensité de la forêt et de ses ressources, enfants et adultes tentent tant bien que mal de vivre ensemble : un projet politique à l’épreuve de la taïga.


Carré 35

Eric Caravaca, France, 2017, 67min

Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes.

Je ne veux pas être paysan

Tanguy Le Cras, France, 2018, 52min

Je ne veux pas être paysan est une affirmation sans appel, celle de mes 20 ans. Violence de la négative, colère initiale, début d’un chemin qui m’amène au long du film à interroger mon rapport à mon père paysan. Une reconquête d’amour, de lien filial, d’estime pour ce milieu, ce travail.

Là où poussent les coquelicots

Vincent Marie, France, 2016, 52min

D’où viennent les images de la Guerre 14-18 qui hantent notre imaginaire ? Voir la Première Guerre mondiale, ne plus se contenter de la raconter, mais la montrer et l’incarner : voilà ce que propose aujourd’hui la bande dessinée. En interrogeant l’archive et l’histoire, les auteurs de bande dessinée présents dans ce film dialoguent avec la profondeur du temps. Ils ressuscitent la Première Guerre mondiale dans notre imaginaire : leurs dessins sont plus que des traits. Ces artistes majeurs ont fait de la Première Guerre mondiale le sujet principal de leur récit graphique. En leur compagnie, nous chercherons à esquisser la mémoire fragmentée d’une chronique dessinée de 14-18.

Nul homme n’est une île

Dominique Marchais, France, 2018, 96min

« Chaque homme est un morceau du continent, une partie de l’ensemble. » Nul Homme n’est une île est un voyage en Europe, de la Méditerranée aux Alpes, où l’on découvre des hommes et des femmes qui travaillent à faire vivre localement l’esprit de la démocratie et à produire le paysage du bon gouvernement. Des agriculteurs de la coopérative le Galline Felici en Sicile aux architectes, artisans et élus des Alpes suisses et du Voralberg en Autriche, tous font de la politique à partir de leur travail et se pensent un destin commun. Le local serait-il le dernier territoire de l’utopie ?

Rêver sous le capitalisme

Sophie Bruneau, Belgique, 2017, 63min

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Petit à petit, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

Nous sommes au regret de vous informer que pour des raisons personnelles, la réalisatrice ne peut malheureusement plus assurer sa présence aux projections.

Les Rumeurs de Babel

Brigitte Chevet, France, 2017, 52min

Pendant trois mois, l’écrivain Yvon Le Men a partagé la vie des habitants de Maurepas, un quartier sensible de Rennes. Il y fait des rencontres inoubliables, qui ont inspiré son “poème-reportage”: Les rumeurs de Babel. Dans ses pas, le film porte un regard sensible sur cette quête poétique dans l’univers des HLM. Avec en voix off les mots d’Yvon Le Men, avec Vonne la Laotienne, Pascal l’illetré ou Dania la jardinière, il est question de bruit, de pauvreté, de violence et surtout de solidarité. Tous sont à la recherche de mots justes pour raconter une réalité contrastée qui mêle les rires aux larmes. Un parfum particulier de chaleur humaine circule aux pieds de ces tours…

Sans adieu

Christophe Agou | France| 2017 | 99min

Dans le Forez, Claudette, 75 ans, et ses voisins paysanscomme elle, sentent bien que la société consumériste les ignore tout en grignotant ce qui leur reste de patrimoine et de savoir-faire. Mais tous ne sont pas du genre à se laisser faire… Sans adieu est la magnifique peinture d’une humanité debout. Des femmes, des hommes, des animaux, des lieux qui ont résisté au temps. Ils resisteront encore, avec panache, avec humour, avec rage jusqu’à la mort qui viendra les arracher à cette vie pour laquelle ils se battent chaque jour.


Le Soldat de boue

Hubert Budor, France, 2017, 52min

En 1913 Mathurin Méheut réside à la station biologique de Roscoff où il y dessine les espèces. Ce fils d’artisan maçon né à Lamballe se voit octroyer une bourse de voyage grâce à son travail. Il part pour le Japon, accompagné de sa femme Marguerite. Ce voyage l’enchante. La nature et l’art japonais le fascinent.

Un théâtre sur la lune

Jean-François Dubroscq et Eric Chebassier, 2018, 55min

Depuis plus de 30 ans, Madeleine Louarn mène avec les comédiens handicapés mentaux de l’Atelier Catalyse, ancré à Morlaix, une expérience de théâtre singulière, joyeuse et extraordinairement fertile. A l’occasion de la création de “Ludwig, un roi sur la Lune” -sélectionné pour le 70ème Festival d’Avignon au mois de juillet 2016- nous nous attardons avec eux à tous les détails de la préparation: des répétitions à la grande première. Au-delà de l’aventure de cette création théâtrale, le film nous propose une rencontre avec ces comédiens, saisissant leur intimité et leur humanité, leur rapport singulier au monde…