Fil de navigation

il faudra jaq big

 « C'est très gentil d'être venue », « Non ce n'est pas gentil, je suis convaincue que c'est utile, tant qu'on peut le faire ».

 

Ainsi s'exprime Ida, ramenant gentiment un professeur de lycée à une réalité temporelle du devoir. Car Henri, Maurice, André et Ida sont des rescapés du camp de la mort d'Auschwitz. Et ils témoignent inlassablement avant de mourir, « mais le plus tard possible, merci ». Devant la parole mémorielle venant d'une expérience indicible, s'oppose des visages juvéniles et souvent incrédules. Car l'histoire scolaire créée une distanciation que le témoignage direct efface pour rendre ce vécu palpable et ici, en donner toute l'horrible dimension.

 

Ida, Henri, Maurice et André font partis des derniers témoins, qui dans ce film permettent de se passer des images violentes, car le pouvoir des mots et des silences est souvent bien plus utile pour se forger une conscience.

 

Erwan

 

{dailymotion}xw52xa{/dailymotion}

Pour en savoir plus :

Les liens du Cercle d'Etude de la Déportation et de la Shoah.

La présentation du film par Arte et l'Ecole Normale Supérieure.

OPAC Détail de notice