Fil de navigation

mois-du-docIB
 
Communication
- Il est indispensable qu’un ou plusieurs membres de l’équipe aient vu le film, pour pouvoir bien communiquer.
- Chercher son public : contacter associations locales en lien avec le thème du film, affichage, diffusion des programmes. Si vous éditez des affiches ou programmes spécifiques, veillez à mentionner les partenaires et soutiens financiers.
- Médiatisation de l’événement auprès des journaux et radios locaux.
Veiller à mentionner vos partenaires et soutiens financiers.
- Une communication commune avec les structuresou communes voisines pour plus d’impact.
 
Accueil des intervenants

Il est important de préciser que les différents intervenants sont en tournée et qu'ils sont souvent sur les routes pendant plusieurs jours. Ils ont donc besoin de se reposer.

Il est indispensable que chaque lieu s'engage à accueillir au mieux l'intervenant, à savoir :

Organiser au mieux la circulation entre les lieux. Aller chercher l'intervenant à l'heure au lieu déterminé en amont, prévoir des déplacements entre lieux au plus court, ni trop tôt le matin, ni trop tard le soir.

Ne pas vouloir se débarrasser de lui le plus vite possible, nous sommes quelque part à son service durant quelques heures.

Contacter l'intervenant pour savoir quelle organisation il souhaite, par exemple manger pendant, avant ou après le film, se reposer dans l'après-midi ; il faut qu'une personne de l'organisation soit disponible pour l'accompagner (sauf si l'intervenant souhaite être seul

bien sûr). Prévoir un moment avec lui pour organiser le débat.

Organiser au mieux son hébergement, prévoir un hébergement chez l'habitant si il est d'accord, ou réserver un hôtel ou une chambre d'hôte.

Les coordonnées de l'intervenant sont transmises en amont de la projection, avec des précisions sur ses préférences quant à sa venue.

 

Côté technique

Quelque soit l'intervenant, il connaît bien – très bien le film que vous allez projeter, alors il faut faire en sorte que la projection soit parfaite. Au préalable il y a quelques points à préparer :

- Se procurer le matériel de vidéo-projection adapté (écran, lecteur, vidéo-projecteur, sono ... et micro éventuellement).

– Il faut faire des essais avant et caler son et image surtout si ce n'est pas votre matériel et que vous n'avez pas l'habitude de vous en servir.

Vérifier le format (16/9 ou 4/3).

L'idéal est de faire des essais bien avant que l'intervenant n'arrive. Il est possible de trouver des solutions quand on s'y prend à l'avance. Et surtout, si vous avez un problème dîtes-le d'emblée, n'essayez pas de le cacher à l'intervenant qui finira bien par s'en rendre compte...

– Privilégiez le lecteur Dvcam au lecteur DVD car il est plus fiable et plus professionnel. En cas de diffusion en DVD, tester la copie du film dans son intégralité avec le matériel qui sera utilisé lors de la projection, au plus tôt pour que nous puissions vous renvoyer une copie en cas de

problème. C'est important, les DVD ne sont pas fiables à 100%

– Si vous en avez, pensez aux micros et à faire des essais également.

Les copies sont envoyées environ 7 jours avant la projection et on vous indique à qui les faire suivre.

 

Autour de la projection

Un organisateur doit faire la présentation du film et du réalisateur avant la projection et animer la rencontre après le film.

Ne pas laisser l'invité seul face au public. Préparer quelques questions ou remarques pour introduire le débat.

 

Votre participation financière

- La location du film :

le producteur vous adressera une facture suite à la projection

Tarif de base pratiqué pour les films proposés :

moins de 60min = 100 € TTC

plus de 60min = 150 € TTC

– L'hébergement et les repas de l'invité

– Les frais de déplacement (péréquation sur l'ensemble des séances accompagnées sur la base de 0,30€/km) et le forfait d'intervention de 50€

par projection pour le réalisateur.

– Estimation du coût total : 300€ aux frais de l'organisateur local.